Tunellien(ne)

Tunellien(ne) (adj.jdkl.) : Relève de l’organisation interne de la Song. Lorsque cela doit en être et que cela en est effectivement, la Song épouse un phrasé musical dont l’intensité émotionnelle est plus faible en son début qu’en sa fin. En cela, on admet un recouvrement des organisations tunelliennes et ascensionnelles des Songs. Cependant, la modélisation tunellienne ne se réduit ni à la linéarité positive, ni à la forme exponentielle de la Song. La modélisation peut admettre la succession de plusieurs droites linéaires (lignes brisées) ou suivre la loi d’une fonction polynôme telle que, Y= ax2 + bx +c, c'est-à-dire une courbe parabolique. La modélisation est rendue possible par la fréquence de ruptures et de reprises de beat .//. L’organisation  " tunellienne " atteint sa kintessence dans l’album "Munich 97", dont l’adjectif est issu.

Lettre: 
T

Tracks associés

http://judoka.in/sites/default/files/fields/Morceau/266-12-bahaus_rock_rock.mp3
http://judoka.in/sites/default/files/fields/Morceau/256-2-reload.mp3
http://judoka.in/sites/default/files/fields/Morceau/268-14-stimme_slashe.mp3
http://judoka.in/sites/default/files/fields/Track/1221-accelere_c.mp3

Releases associées